Quelques mots...


                    

                     Quelques mots sur une feuille blanche
                     L'oubli dans la mer
                     Le sourire au fond des souvenirs
                     Un souvenir en musique
                                  Et une vie devant.

Posté par Ethunelle à 11:52 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


30 janvier 2013

La mène

 

La vie est ce qu’elle est par nous-mêmes
Nous sommes nous-mêmes par la vie que nous menons
Nous menons la vie qui nous mène
La vie mène ce que nous voulons mener
Ce que nous voulons qu’elle mène
Prenons à la vie la mène
Et menons-la !

Quelque chose
Ou quelqu’un
Tout un imaginaire dessiné là
Dans ces coups de crayon

De barres naissent des rondeurs
                                Des infinis
                                Des couleurs, bleu, rouge, jaune
La magie de l’écriture…
Du blanc, puis, de caractères naît un mot, une forme, une entité,
Des choses sont fixées sur le papier.



16 janvier 2013

Retour en arrière

Si ce'était aussi facile que cela

Un retour en arrière et reprendre...

Où en étions-nous?

Suivons la lune et son croissant

Sauf que.

Dans quel sens ce croissant? avance-t-il? recule -t-il?

Et nous.

Le temps d'un coté,nous de l'autre

Je suis à coté du temps, de ses croissants, de ses lunes...

Mes émotions retrouvées et perdues....

A jamais?

 Dans la nuit je me fonds....Et confonds mes états d'âme,mon regard est flou...

Vite ! Une musique me sort de ma torpeur...! Et m'emporte dans ses doux filets harmoniques!

Cadeau de la vie, le présent me prend et je m'épanche sur la feuille blanche.....

14 décembre 2012

Ode à l'amour


 

Tout nous invite à nous aimer encore                                   
Toi, homme de ma vie, homme de mon cœur mort             
Que fais-tu loin de moi, bel amant de mon corps                 
Jamais je n’eus d’oubli, par contre des remords                   
Ont tapissé ma vie, parce que je t’aime encore.

Ton souvenir m’obsède et puissamment enroule                  
Autour de mon esprit un regret rouge et noir                        
Etreintes de mon cœur…                                                       
Pêle-mêle de sentiments…                                                    
Et coule
Mon désir implacable au plus profond de moi…                   
                                                                                                
Comme un très dur espoir mon corps s’immobilise               
Les yeux tournés vers l’intérieur
Attends…                                                                                 
                                                                                                 

Mes doigts tremblent et te frôlent                                           
Et mon cœur libéré de ses émois enfouis
Ruisselle sur ton corps
En des caresses d’amour                                                                                                          

Et de tes mille pores
Et de ta peau si douce
On entend murmurer sa douce mélodie…

                                              

Posté par Ethunelle à 11:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

17 novembre 2012

Il n'y a plus de ......



Il n’y a plus de vide autour de moi
Je me sens bien
Je me sens belle
La vie est belle
             La mer
             Le bleu, ses bains d’eau salées
             Son immensité, sa fraîcheur
J’aime la vie
Et toi, comment vas-tu ?

                                           26 juin 2002

Posté par Ethunelle à 23:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Sur la route d'Allan ou ce bel accident

        
                         

On est parti , je t'emmène aux ruines d'Allan
Tout s'est bien passé dans ces vieux murs d'Allan
Coincés entre deux pans de ces vielles pierres
Le soleil nous caressait violemment
Dans ses nuages de blanc paumé.
On a laissé la voiture sous un arbre
Et on a grimpé à pied.
Puis on est reparti en glissant dans ces herbes sèches
Où grouillaient bêtes et lézards verts
Et on souriait au vent et à la plaine qui nous entouraient

J'ai repris la voiture en main
Et on a démarré par un dérapage caillouteux
On a repris la route d'Allan
On a traversé le village à toute trombe
On voulait sans cesse aller plus vite
Et on était grisé par ceci
Qu'est-ce donc que ceci
Et au croisement de l'autoroute on fonce

On roule  on roule  et l'auto fait des tonneaux
Et pourtant personne ne venait à droite
Pourquoi cette vision étincelante
Pressentiment obscur
Comme l'étaient nos esprits légers
La voiture s'est retournée sur le dos
Et nous aussi

J'ouvre ma porte  comment faire
J'ai réfléchi trop lentement
Et je t'ai tiré à moi
Et puis non
Je suis sortie , je suis vite - était-ce vite?-
Sortie de l'autre côté du fossé
J'ai ouvert la porte
Et je me suis retrouvée plus loin
Dans le champ
Allongée
Et toi ,à genoux
Toujours avec tes cheveux aux vents
Et je ne pouvais plus bouger
Qu'était-ce
Et comme si c'était exprès
J'avais envie de parler  parler et encore
Et c'était dur
Je ne me sentais plus
Quelle irréalité



Je ne pouvais mieux espérer comme mort
Mourir dans un accident de voiture
Pourquoi toi n'es-tu pas mort.
C'est beau cette mort là
Elle m'emporte
Comme la colère
Comme le vent
Comme la rivière
Je suis heureuse
Je ne sens que mon âme
Passage merveilleux du temps
Et le ciel est si beau
Aide-moi à le revoir encore une fois

Et je me dresse sur les coudes
Et tu voudrais pleurer
Mais tu es effrayé
Car je me sens trop bien
Ô ciel magnifique qui me borde
Et qui berce mes derniers instants

J'ai enfin vécu la Mort
Et je l'ai dans le ventre
Je suis enceinte de la Mort
Et je l'accoucherai
Avec mes tripes et mon sang
Et la terre


Univers de murs blancs
Et d'hommes blancs
Pensées obscures
Et lit blanc
La Mort m'avait donné rendez-vous
                                      La Vie aussi
                                                              février 1977

Posté par Ethunelle à 23:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

02 octobre 2012

Heure de vie


La loi du tout-ou-rien m’a frappée
Et moi ,
Je me désaccorde
J’ai toujours voulu mourir sans pleurer
                               Mourir sans rire , mais
                               Mourir au réveil
                               Avec la surprise d’un nouveau jour
On l’appelle l’Aurore ,
L’Aurore sur le pays des Miradors
               Elle s’est levée
                Je la verrai demain
                Elle ne sera pas éteinte puisque je serai là

Mer , beauté , et ventilé parfum…
Accroître la seconde où l’on voit l’éclair
Et dormir sans un bruit
Comme la pierre au fond de l’eau se tait

Anarchistes immortels de l’amour ,
Ouvrez-moi vos drapeaux

Si un jour me glisse l’aube des mains ,
Je voudrais mourir tout de suite
Elle est là
Non-sens à la mort   comparaison fictive
Je veux être là pour admirer le soleil
Faîtes lire sa fête tout au long du jour
                La nuit sera noire et blanche
                Mais ce sera une belle nuit
Armes , bouchers et bouteilles oxygénées
Pas besoin de tout cela
Les yeux et le ventre bourrez ce ventre et ventre plein

Accord parfait de la nature et du son
Insomnie pendant la nuit
De peur d’oublier
L’heure de Vie

Vie
Vie
Et sourire au fond

Posté par Ethunelle à 10:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

30 septembre 2012

J'aim.....

            J’aime la vie
                                            Et toi, comment vas-tu ?

Posté par Ethunelle à 15:52 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

Ce bon carton

                                          
                     
J’écris sur ce carton
Il est beau ce carton
Tout blanc , dur , épais
            Comme la vie ,
                  Ou une vie.
J’écrirai ma vie sur ce carton
J’écrirai blanc
Je serai dure
Et mes mots seront épais
                                La vie est courte
Elle tiendra bien sur ce carton
Je ne dirai que quelques mots ,
L’essentiel quoi
Pour qui ? Pour quoi ?

Pour ce carton
Pour ma vie

Trop tard !
Il est déjà plein de vie,
Ce bon carton…

Posté par Ethunelle à 11:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 septembre 2012

Dix minutes pour Jupiter


Mirage
Je vois une déesse au fond de la mer
Sirène des eaux…
Il y a de la buée sur les vitres du bateau ,
Grand voilier qui vogue seul ,
Au gré du soleil ,
Caressé par les eaux ,
Berceuses ,
Calme ,
Solitude ,
Musique terrestre…

Pourquoi
Pour que le vent nous emporte vers la mer
Cri de désespoir mêlé à la glace
Chaleur
La pierre est cassée
Elle était trop chaude
Sens comme je sens bon
Mets la musique du bonheur
Partons avec elle
On est content
Ivresse , senteur particulière de l’âme
Trompette essoufflée
Torpeur caressante
Buvons un dernier verre
Sirotons notre jus d’amitié
Courons , éperdus vers la lumière
On tangue au son du tam-tam
Perdition solennelle…
Musique d’ailleurs , on s’en va
Ailleurs
Baisers éprouvants
Tendresse singulière ,
Tambourin à la suite ,
On est suivi…
C’est la musique du repos éclairé ,
Lumière adoucissante ,
Parfums violents…
C’est chouette
Ecouter à nouveau Ceci
Vernissage des étoiles
Disparition du Stop-Pourquoi

La proue du voilier s’avance
Le voyage vers les astres va commencer
          «  Le soleil est avancé »
         -«  A Jupiter s’il vous plaît . »
         -«  Cela fera dix minutes de votre vie , monsieur. »
         -«  Voilà. »

Les yeux sont tournés vers l’intérieur.

Posté par Ethunelle à 19:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,