30 septembre 2012

C'est le repos éclairé

     
   Sur ce velouté de blanc
   Le transport qui m'entraîne
   Par le bleu du ciel

  C'est la montagne se fendant dans le ciel
  Les nuages s'embourbant à l'infini
  Les sommets aspirant à cet infini bleu

  C'est la maison du repos
  C'est le repos éclairé
  Où dormaient jadis des animaux barbares

  Il n'y a ppoint de brume ici
  Tout est clarté et plénitude
  De meurtrissure il n'y a point
  Mais légèreté et suspension de l'âme...
  Que mon corps soit nuage
  Que mon esprit soit ciel
  Et que mon regard soit le sommet des monts
  Aspiration en haut
  Aspiration à l'infini
  La vallée est suspecte

  Un ru qui coule
  C'est une larme qui se perd
  Une rivière qui coule
  Le coeur saigne
  L'âme est meurtrie , blessée  empoisonnée...

  Le regard est traître
  Il est franc et honnête
  Il gère l'expression
  C'est le maître des visages

  Lenteur , passion , douceur , calme , orgueil ,
  Fantasme , furie , retour , volupté , légèreté , moment..

                                                                              

Posté par Ethunelle à 11:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,