21 avril 2014

Envol nocturne

Et la nuit longue et chaude

M'inspira un sommeil profond...

Mon corps alourdi par la marche diurne scandée par mes pas aguerris,

S'adonna enfin au repos...

 

Mes pensées m'emportèrent

Dans des contrées lointaines et douces,

Où je ne fis qu'humer les sens

Sans plus sentir les humeurs lourdes des travers de la vie terrestre...

 

La nuit m'enveloppa de sa douce couverture

Et à plat,  Je m'envolai...

Posté par Ethunelle à 19:32 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


15 juillet 2013

Au son des cigales

Au son des cigales mon corps se pose, là ,derrière les persiennes...

Tandis que mes pensées s'envolent et vagabondent ,ni là ni ailleurs, il n'y a plus de dedans ni de dehors....

Mes yeux se ferment et les images disparaissent

La température de mon corps baisse,sans bouger, je sens un petit air sur la peau passer...

La sieste est douce,repos d'été...

Mes pensées deviennent songes....se délitent et s'évaporent....

 Si peu s'en faut que voilà, aussitôt je m'endors...

 

 

Posté par Ethunelle à 16:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 octobre 2012

Repos



                     
                         La mer est calme et doucement clapote;
                         Ah qu'on est bien, quand tout contre la coque,
                         La tête reposée, les pieds trempant dans l'eau,
                         Tous les membres allongés, le regard vers le haut,
                         On se laisse bercer par la brise légère,
                         On se laisse entraîner par la solitude mère,
                         Les soucis oubliés par la douceur des flots,
                         Et le rêve sorti de la réalité...

Posté par Ethunelle à 10:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 septembre 2012

C'est le repos éclairé

     
   Sur ce velouté de blanc
   Le transport qui m'entraîne
   Par le bleu du ciel

  C'est la montagne se fendant dans le ciel
  Les nuages s'embourbant à l'infini
  Les sommets aspirant à cet infini bleu

  C'est la maison du repos
  C'est le repos éclairé
  Où dormaient jadis des animaux barbares

  Il n'y a ppoint de brume ici
  Tout est clarté et plénitude
  De meurtrissure il n'y a point
  Mais légèreté et suspension de l'âme...
  Que mon corps soit nuage
  Que mon esprit soit ciel
  Et que mon regard soit le sommet des monts
  Aspiration en haut
  Aspiration à l'infini
  La vallée est suspecte

  Un ru qui coule
  C'est une larme qui se perd
  Une rivière qui coule
  Le coeur saigne
  L'âme est meurtrie , blessée  empoisonnée...

  Le regard est traître
  Il est franc et honnête
  Il gère l'expression
  C'est le maître des visages

  Lenteur , passion , douceur , calme , orgueil ,
  Fantasme , furie , retour , volupté , légèreté , moment..

                                                                              

Posté par Ethunelle à 11:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,