28 septembre 2013

Bon anniversaire , l 'ami !

Je suis  retournée dans les archives...Le premier message...."l'écriture tourne à gauche..." Comment l'interpréter? Les écrits du passé?

( On dit que l'écriture penchée vers la gauche est tournée vers le passé) (...Qu'en pense-tu Tahar?)

Et bien oui , je crois que la motivation qui m'a poussée à faire mon blog était d'y mettre mes poésies déjà écrites.

Aujourd'hui ,je poursuis ma route  ,  y inscrivant mes couleurs....

Je m'aperçois que cela fait un an le 26 septembre!! Ahi !!!! Le temps est allé plus vite que moi, mon blog a fêté son anniversaire tout seul !

 

Aujourd'hui  , écris-je droit ?

En tous cas ,je continue , au gré de ma disponibilité...

Pour moi, pour vous, lecteurs, 

Et merci pour vos commentaires qui m'enrichissent et m'entraînent....

A bientôt de vous lire !

Ethunelle

 


15 juillet 2013

Douces pensées et fort désir

Je me rappelle ce jour où

Je sautais de joie

Je me rappelle ce jour où

Tu venais à moi

Je me rappelle ce jour où

Grand désir et fortes joies

 

Je me rappelle ce jour où

Quand se fut l'heure de partir

Amères pensées et fort désir

 

Tu me rappelles ce jour où

Passé mêlés Avenir

Douces pensées et fort désir

 

 

 

 

 

Posté par Ethunelle à 17:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 avril 2013

à K.

le temps passe

Et j'en passe

Du temps

A penser qu'il passe !

                                     Le temps que j'y pense

                                     Et c'est déjà

                                     Du passé !

Posté par Ethunelle à 20:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 avril 2013

Souvenirs

 

      Dans les poches

                 Tous mes voyages passés

                             Les yeux comblés d'images

Posté par Ethunelle à 15:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 janvier 2013

Sonnet

 

Tout nous invite à nous aimer encore

Toi, soleil de ma vie, homme de mon coeur mort

Que fais-tu loin de moi , bel amant de mon corps

Jamais je n'eus d'oubli, par contre des remords

Ont tapissé ma vie parce que je t'aime encore

 

Si j'eus senti le temps et prévu ses ravages

Peut-être aurai-je su rester encore au moins

Pour tenter davantage de ne pas mettre fin

A nos vives amours...Etaient-elles un mirage?

 

Car elle n'était possible la vie entre nous deux

Que dans une insouciance.Tout n'était qu'un jeu :

" Laissons le devenir,vivons l'instant présent ! "

 

Ainsi je suis partie, mon amour emporté

Au plus profond de moi où il est encore grand

Depuis l'heure de ce jour jusques au temps passé


                               (reprise d'une ode à l'amour   janvier 2002)

Posté par Ethunelle à 16:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

10 octobre 2012

Pace...



                                       Le temps passe
                                      Et je passe
                                    Et tu passes
                                   On passe
                                  J’en passe
                                 Du temps
                                A penser
                               Des passes
                              A pincées

                             Le temps passe
                              Et j’y passe
                               Et je passe
                                Et repasse
                                 Le temps passé
                                   Le passe-temps
                                    Le temps présent
                                      Le temps pressé

Posté par Ethunelle à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 octobre 2012

La table



Nous étions tous là, assis à cette grande table. Il ne manquait personne. Ce  jour-là, nous avions su bloquer le temps afin de  nous retrouver. Bien mise, belle nappe et décorations, les couverts scintillants, des chandeliers pour le soir, longue et claire, la table nous attendait. Les enfants ont grandi, les parents sont toujours là, les frères et les sœurs et moitiés liées étaient assis côte à côte.
         De la diversité des propos sur le monde actuel, ou de la critique annuelle de ce repas rituel surgissait une anecdote du passé ; et les souvenirs s’étalaient alors entre nous, tissant et retissant les liens, nous unissant tous ici assis, les mémoires s’activant, les verres s’entrechoquant, toujours pour boire encore ensemble à la santé de tous.


Et que vive le temps et que vivent les liens et que vive la famille….et que ne cesse l’amour, et se pérennisent les sourires complices d’un temps partagé… de ce temps rappelé, l’horloge s’est arrêtée, balayant les soucis, oubliant le dehors, la tendresse touchant chacun au coude à coude, malgré les rides sur le visage et les années derrière…

Stabilité des murs. Enceinte forteresse d’un amour parental sachant réunir ses fils et mettre à l’ordre du jour l’union et la vie de la vie.
Le ciel est beau, il pleut, qu’importe…les flammes des bougies éclairent notre cœur…que l’amour qui règne ici brise ses frontières et imprègne chacun de ce monde…qu’il lui soit donné de vivre ce sentiment de partage dans un même élan de bâtir, forces unies, tissage de la famille, source de fraternité…

Posté par Ethunelle à 13:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,