15 juin 2014

A jamais

J'ai le coeur retourné

Le silence m'enveloppe

Et mes larmes

Ne coulent pas

Quelques gouttes au-dehors

Et les saisons se mélangent

Et les visages

Je ne te reconnais plus

 

Rester sur un ciel éclairé

D'un soleil amusé

Et d'une voix tendre

 

Partir

Pour ne plus sentir

La froideur remplaçant

Un temps perdu...

 

J'ai le coeur retourné

Le silence m'enveloppe

         Et me fait du bien

Posté par Ethunelle à 23:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


13 avril 2013

Qu'il est bon d'être au soleil!

 

     Dans la plaine attente

     Mon coeur

     Palpite au soleil

Posté par Ethunelle à 15:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 avril 2013

A Sof

A ma fille chère,

Des images transmises

(Des) mots (d') un ciel bleu

 

A ma fille jolie

De multiples couleurs vives

Des fleurs de printemps

 

A ma fille grande

Des mots doux d'une mère

Qu'elle pousse au soleil !

 

A ma fille que j'aime

Tendresse des quatre saisons

Je la lui donne...

 

A ma fille qui croît

La force de mon coeur et

Mes pensées pour elle!

 

A ma fille douce

Un mot,un air,une toile,

Tissages de nos liens

 

A ma fille qui cherche

A entendre

J'entends

Qu'elle cherche...

                                   

                       Et moi,

                                  Je suis là

04 mars 2013

Haïkus deneige

IMG_1010

    

 

 

 

      Ronde la neige

     Douce la maternité

     Paisible le silence....


 

 


                        Blanc / bleu contrastent

 

                                    Les traces sur le chemin

                                    Je sens mon coeur aller..IMG_1026. ......../.........

 

                                    

14 décembre 2012

Ode à l'amour


 

Tout nous invite à nous aimer encore                                   
Toi, homme de ma vie, homme de mon cœur mort             
Que fais-tu loin de moi, bel amant de mon corps                 
Jamais je n’eus d’oubli, par contre des remords                   
Ont tapissé ma vie, parce que je t’aime encore.

Ton souvenir m’obsède et puissamment enroule                  
Autour de mon esprit un regret rouge et noir                        
Etreintes de mon cœur…                                                       
Pêle-mêle de sentiments…                                                    
Et coule
Mon désir implacable au plus profond de moi…                   
                                                                                                
Comme un très dur espoir mon corps s’immobilise               
Les yeux tournés vers l’intérieur
Attends…                                                                                 
                                                                                                 

Mes doigts tremblent et te frôlent                                           
Et mon cœur libéré de ses émois enfouis
Ruisselle sur ton corps
En des caresses d’amour                                                                                                          

Et de tes mille pores
Et de ta peau si douce
On entend murmurer sa douce mélodie…

                                              

Posté par Ethunelle à 11:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

14 novembre 2012

(Confidences extra-humaines)



                                      




      Si ses couleurs en épousent les tiennes
Puisse ton cœur déchiré s’ouvrir au mien…
                                         Sans parler amour, je suis ton amie
                                         Âme sœur
                                         Fragment parallèle…

Posté par Ethunelle à 20:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 octobre 2012

A Sof

 

                                      Souffle le vent du ciel

                                      Les chats dorment

                                     Mon coeur rebondit

Posté par Ethunelle à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 octobre 2012

Devant ton dos


                         Je voudrais être
                        Mer où tu baignes
                       Tout ton corps
                      Tout mon cœur
                     Saigne

                    C’est sous ses mains
                     C’est toi qui baignes
                       Mon cœur et ma peau
                         Me plaignent

                        Tes bains de seins
                      Tes bains de dos
                   Creux de tes reins
                 Douceur de peau
                

                  Dans la mer baigne
                    Bleu de tes yeux
                      Vert de mes veines
                        Tu es partout
                            Devant mon dos
                 
                

Posté par Ethunelle à 13:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 septembre 2012

à J.M.

                                                                      



    Aujourd’hui 5 mai 1981,

Un temps comme vous l’aimiez sans doute
Je suis au bord de la mer et la regarde
Nous , ici, il faut choper le temps pour venir la voir
Et vous , au seuil de nouvelles contrées , vous avez la beauté pour l’éternité
Racontez-moi votre ciel sans nuage   ... Avez-vous la possibilité de voir la terre ?

Je regarde la mer et m’y plonge dedans
Je n’avais encore jamais pensé que l’on regarde le feu de la même façon…On s’y plonge…
C’est une infinité dans laquelle on baigne , et l’on y ressent un réconfort , une force immense , grandiose , qui nous caresse l’intérieur ,
                                             Par le regard,
                                                                  Les sens sont transpercés
Le ciel , lui est autre, il nous enveloppe de toutes parts , nos pensées s’y condensent…
Et on croit voir des étoiles ,
                         Nos étoiles ,
                         Notre étoile…
Qu’est-ce qu’une seconde en rapport avec l’Eternité ?
D’où nous vient cet esprit grégaire à amasser le temps et le catégoriser en horaires ,
Pourquoi le vécu d’une seconde est-il si vaste ?
Une seconde se rapproche plus de l’infini… A l’ooposé les extrêmes se rencontrent…,
De l’autre côté
Le temps s’arrête et devient Eternité
                           La seconde devient infini
                           Le point devient l’immensité…
                           La vie est amour et non plus raison
                           Le regard part dans tous les sens et toutes les dimensions
                           Unité des sentiments , le bonheur seul ressucite...
                                                                                                    L’infini bonheur…

Mais comment parler d’un ciel que l’on ne connaît pas ?
Le regard s’arrête à l’horizon
Qui continue d’exister quand le regard se range

                                       Les poissons habitent nos mers
                                       Et la mer habite notre cœur
                                       Et notre cœur ,
                                       Dans quel espace habite-t-il ?
                                       Dans quelle dimension ?