04 février 2014

À T , K , et N,

De l'ocėan au désert

Et du désert à la mer

Le ciel

Le même ciel au-dessus des cimes ,qui enveloppe les montagnes enneigées...

Partout des yeux qui le contemplent et cherchent les étoiles

Dessinent les contours et peignent ses couleurs

Amour de la nature , ivresse des jours libres,

Bonheur de l'instant passé

A vivre l ´ Infini  de l ' Éphémère.....


29 juin 2013

Rêverie

De guerre lasse

Elle se posa sur le canapé

Et attendit

Comme tant d'années

Que l'amour enfin passe

Dans l'oubli...

 

     Et que,

     Surgi du chant des cigales

     Vînt le jour enfin

     Où elle puisse poser ses doigts,

     Ses lèvres,

     Et ses pensées,

     Dans le creux d'un cou parfumé...

Posté par Ethunelle à 21:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 janvier 2013

Sonnet

 

Tout nous invite à nous aimer encore

Toi, soleil de ma vie, homme de mon coeur mort

Que fais-tu loin de moi , bel amant de mon corps

Jamais je n'eus d'oubli, par contre des remords

Ont tapissé ma vie parce que je t'aime encore

 

Si j'eus senti le temps et prévu ses ravages

Peut-être aurai-je su rester encore au moins

Pour tenter davantage de ne pas mettre fin

A nos vives amours...Etaient-elles un mirage?

 

Car elle n'était possible la vie entre nous deux

Que dans une insouciance.Tout n'était qu'un jeu :

" Laissons le devenir,vivons l'instant présent ! "

 

Ainsi je suis partie, mon amour emporté

Au plus profond de moi où il est encore grand

Depuis l'heure de ce jour jusques au temps passé


                               (reprise d'une ode à l'amour   janvier 2002)

Posté par Ethunelle à 16:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

26 novembre 2012

A toi,A




  Et si tu me disais tout ce qui reste en suspend
  Dans mon cœur vagabond ton image m’éparpille
             Soit ! Arrêtons là  l’amour et le doute. Pars !


             J’illumine la page pour que, Bon Dieu ! Sortent
                                Les mots, ta bouche, tes doigts, mon désir s’échappe
                                Sublimé dans un tracé d’aquarelle fin transparent
                                                  Comme le voile de ma destinée…couleurs pastels de vie …
                                Dedans,  c’est rougeoyant, vif, bouillonnant !




                                                                 Quand pourrai-je refermer mes doigts sur toi….

                                                                                                                    

                                                                                                        Ta peau…..

                                                                                                                                          Nos doigts croisés….
                                                                                                  

                              

Posté par Ethunelle à 23:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 novembre 2012

Vibrations

                                     

                                 V i b r a t i o n s ,
               I n t e r m é d i a i r e s  d e  d e u x  p ô l e s  d ‘ a m o u r ....

Posté par Ethunelle à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 novembre 2012

(Confidences extra-humaines)



                                      




      Si ses couleurs en épousent les tiennes
Puisse ton cœur déchiré s’ouvrir au mien…
                                         Sans parler amour, je suis ton amie
                                         Âme sœur
                                         Fragment parallèle…

Posté par Ethunelle à 20:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 octobre 2012

La table



Nous étions tous là, assis à cette grande table. Il ne manquait personne. Ce  jour-là, nous avions su bloquer le temps afin de  nous retrouver. Bien mise, belle nappe et décorations, les couverts scintillants, des chandeliers pour le soir, longue et claire, la table nous attendait. Les enfants ont grandi, les parents sont toujours là, les frères et les sœurs et moitiés liées étaient assis côte à côte.
         De la diversité des propos sur le monde actuel, ou de la critique annuelle de ce repas rituel surgissait une anecdote du passé ; et les souvenirs s’étalaient alors entre nous, tissant et retissant les liens, nous unissant tous ici assis, les mémoires s’activant, les verres s’entrechoquant, toujours pour boire encore ensemble à la santé de tous.


Et que vive le temps et que vivent les liens et que vive la famille….et que ne cesse l’amour, et se pérennisent les sourires complices d’un temps partagé… de ce temps rappelé, l’horloge s’est arrêtée, balayant les soucis, oubliant le dehors, la tendresse touchant chacun au coude à coude, malgré les rides sur le visage et les années derrière…

Stabilité des murs. Enceinte forteresse d’un amour parental sachant réunir ses fils et mettre à l’ordre du jour l’union et la vie de la vie.
Le ciel est beau, il pleut, qu’importe…les flammes des bougies éclairent notre cœur…que l’amour qui règne ici brise ses frontières et imprègne chacun de ce monde…qu’il lui soit donné de vivre ce sentiment de partage dans un même élan de bâtir, forces unies, tissage de la famille, source de fraternité…

Posté par Ethunelle à 13:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

01 octobre 2012

Peau et coeur


Mon doigt effleure ton dos se tend
Glisse le long de ta peau

Mon doigt effleure ta peau se tend
Glisse le long de ton dos ma poitrine vibre
Mon corps frôle le tien en émoi aux abois de mes doigts qui courent lentement
Une symphonie de tes mille pores jouent l’éveil du désir tu fermes les yeux tu vois nos deux peaux
Et le champ entre les deux corps dense et dansent les vibrations chaleur attirance tu restes immobile tu te laisses faire
Au son de la rhapsodie d’amour culte des corps qui s’aiment
Amour des âmes qui se rencontrent et se côtoient dans un bain de jouissance

Tes milles pores au contact de mes doigts de ma bouche ma langue jouent la rhapsodie de l’amour je m’enivre de son odeur
Folie du temps lorsqu’en face à face on se prend d’un regard
Et puis,
           Un geste des marques d’amour mon petit bout ta bouche tes doigts ma main glisse sur ta peau ton sexe doux  et  fort
Comme mes pensées si douces et mon amour si violent...

Posté par Ethunelle à 12:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 septembre 2012

Tons de nous


Couleurs intenses du parterre de mes joies
Rouges abysses de mon mon cœur perdu au fond de toi
J’avance et je glisse dans les tons du dehors
Lumière tamisée orangée transparente un voile sur mon corps
Je nage et flotte dans le bleu de ton regard si proche
Rieur et amoureux tu me touches
 Livide je deviens.
Pâle comme un blanc cassé de nuage à neiger
Si blanche comme cette feuille où l’encre va s’étaler
Et enfin te retrouver.
Et je rougis de moi. Et de ma peau qui bruisse comme une feuille d’automne, la chaleur de mon cœur Illumine mon corps.

Comme les tons mes émois
Comme les couleurs mon bonheur
Et le pinceau pour nous étaler aux yeux de tous.
Le pinceau et puis ta main, guide des peintures du dehors,
Egérie des lumières du dedans et des facettes de nos âmes ; âmes sœurs parallèles, sources de nos émotions d’or, vibrations distribuées aux sens.

                       Et les sens en éveil
                       Je bois les sons des couleurs qui vibrent sur ma peau
                       Et me remplissent
                     Lorsque mes yeux s’y posent.
                       Je ferme les yeux. La palette est là. Je les vois encore,
                       Les couleurs entrent en moi, ta main.
                       Je suis comme  une toile sur laquelle tu apposes tes couleurs…

Posté par Ethunelle à 15:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,