05 juillet 2014

Vent et toi

 

Le vent souffle et souffle

Et tourbillonne ,

Emportant de moi  vers toi ,

Un baiser qui s'enroule et se pose

Dans ton cou parfumé....

 

Le vent souffle et souffle

Je regarde vers  le haut dans le ciel

Les étoiles s'étaler...

 

Images du coeur

Sens du vent

Girouette de l'instant

Instant de bonheur...

 

Mon corps soufflé....

Posté par Ethunelle à 18:10 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


04 mars 2013

Sur le petit banc...

Il y avait pourtant plein d'étoiles la nuit dernière lorsqu'on a tiré les rideaux...et aujourd'hui,c'est tout blanc !

Quelques nuages épais de gris sombre s'accrochent aux sommets

Pas de vent

Malgré tout des chants d'oiseaux nous font espérer le printemps...

Ah ! Quelle flemme avons-nous tirée cette journée-là ...!!!

Se laisser aller aux envies du moment...

     Puis,dans l 'après-midi,à découvert dans un creux du ciel,un raison de soleil nous a accompagnés dans nos quelques pas enhardis sur la route enneigée...

Petite balade dans le pays...Un laisser-aller à vivre l'instant présent..Sentir ce temps,avec nous dedans...Véritable repos des contraintes et du faire...Un temps pour nous

S'asseoir sur un petit banc face à la vallée qui s'étend à nos pieds...Pourquoi aller plus loin si l'on veut s'asseoir...?Pourquoi marcher encore si l'on veut s'arrêter...? Si on veut regarder....Tout simplement voir ce qui est devant nous...

Et suivre la valse lente des nuages dans le ciel,lumière et couleurs mélangées,suivre la transformations de ces corps aériens...

Mon corps et mon âme se remplissent...Je suis toute petite et je veux tout voir...

Beautés du ciel , à demain !

Bonne nuit les étoiles ! Si il y en a , même si , si loin , d'ici , on ne les voit...

01 octobre 2012

Et les étoiles.....

     

            ... Et les étoiles continuent d‘exister dans le ciel
                                     Tandis que moi, je les regarde, les jambes croisées ....                     

Posté par Ethunelle à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 septembre 2012

à J.M.

                                                                      



    Aujourd’hui 5 mai 1981,

Un temps comme vous l’aimiez sans doute
Je suis au bord de la mer et la regarde
Nous , ici, il faut choper le temps pour venir la voir
Et vous , au seuil de nouvelles contrées , vous avez la beauté pour l’éternité
Racontez-moi votre ciel sans nuage   ... Avez-vous la possibilité de voir la terre ?

Je regarde la mer et m’y plonge dedans
Je n’avais encore jamais pensé que l’on regarde le feu de la même façon…On s’y plonge…
C’est une infinité dans laquelle on baigne , et l’on y ressent un réconfort , une force immense , grandiose , qui nous caresse l’intérieur ,
                                             Par le regard,
                                                                  Les sens sont transpercés
Le ciel , lui est autre, il nous enveloppe de toutes parts , nos pensées s’y condensent…
Et on croit voir des étoiles ,
                         Nos étoiles ,
                         Notre étoile…
Qu’est-ce qu’une seconde en rapport avec l’Eternité ?
D’où nous vient cet esprit grégaire à amasser le temps et le catégoriser en horaires ,
Pourquoi le vécu d’une seconde est-il si vaste ?
Une seconde se rapproche plus de l’infini… A l’ooposé les extrêmes se rencontrent…,
De l’autre côté
Le temps s’arrête et devient Eternité
                           La seconde devient infini
                           Le point devient l’immensité…
                           La vie est amour et non plus raison
                           Le regard part dans tous les sens et toutes les dimensions
                           Unité des sentiments , le bonheur seul ressucite...
                                                                                                    L’infini bonheur…

Mais comment parler d’un ciel que l’on ne connaît pas ?
Le regard s’arrête à l’horizon
Qui continue d’exister quand le regard se range

                                       Les poissons habitent nos mers
                                       Et la mer habite notre cœur
                                       Et notre cœur ,
                                       Dans quel espace habite-t-il ?
                                       Dans quelle dimension ?

                                                                         

27 septembre 2012

Lettre à Leendert


Ce silence , tu sais , ne veut pas dire que je t’ai oublié.
Je voulais seulement préserver ce qui était beau et si bien.
Aujourd’hui je suis dans une immense ville où je vois des tas de gens.
Ceux que j’aimerais voir ne sont pas là. J’aimerais bien t’entendre parler. Te voir
Arriver un soir , à vélo.
Si tu viens à Rochemaure , dis-le moi.
                          J’habite près de la mer. Je voudrais sentir encore le sel collé à mes joues.
Aujourd’hui ce sont des carrés de ciel tendus entre deux toits de maisons
Que j’aime.
Et il y a beaucoup de visages dans ce ciel. Qui sont trop hauts ou trop loin.
Je voudrais fermer les yeux et sauter à pieds joints
Ailleurs , là où je suis bien et où les autres sont bien avec moi.
Compréhension intime et tendresse.partout la tendresse est inachevée et  foncée.
Je voudrais des journées remplies de rêves , dans des tourbillons d’étoiles ,
Dans une autre galaxie , pour s’endormir le ventre plein et léger comme l’âme.
Je fais du yoga et mon âme est légère dans un corps maîtrisé. Je suis maître de mon corps et il sourit
Quand il veut
Quand il aime
Quand il est heureux.