Le blanc des écumes a fondu ma noirceur

Le statisme de mon corps fatigué

Dans les remous des vagues a disparu...

 

Ah ! Mouvements de la mer , qui m'invite et me fait danser !

Ebaudie devant cette luminosité , je restais...ouverte aux vents...

Laissant le courant me frictionner les jambes...

 

Le temps s'est arrêté,avec moi,

Douceur et vie

Mon coeur bat...