Tout nous invite à nous aimer encore                                   
Toi, homme de ma vie, homme de mon cœur mort             
Que fais-tu loin de moi, bel amant de mon corps                 
Jamais je n’eus d’oubli, par contre des remords                   
Ont tapissé ma vie, parce que je t’aime encore.

Ton souvenir m’obsède et puissamment enroule                  
Autour de mon esprit un regret rouge et noir                        
Etreintes de mon cœur…                                                       
Pêle-mêle de sentiments…                                                    
Et coule
Mon désir implacable au plus profond de moi…                   
                                                                                                
Comme un très dur espoir mon corps s’immobilise               
Les yeux tournés vers l’intérieur
Attends…                                                                                 
                                                                                                 

Mes doigts tremblent et te frôlent                                           
Et mon cœur libéré de ses émois enfouis
Ruisselle sur ton corps
En des caresses d’amour                                                                                                          

Et de tes mille pores
Et de ta peau si douce
On entend murmurer sa douce mélodie…