*

Dans le silence de la mer
Détrompez-vous chasseurs de sirènes
Un avenir léger amer
Vous apparaît debout
Mais il n’est que peine
Si vous levez la tête
Un peu plus haut
   Vous applaudirez
Vous verrez la-haut la fête
   Que vous aimerez
   Car rien d’autre n’est aussi beau
Deux corps se sont aimés dans le silence
Et les mots personnifiés
Et les regards dans le bleu nuité
Elle ne peut s’oublier cette transparence
De cette douce intimité
Où ils se sont regardés
                      Pour la première fois