Sur ce velouté de blanc
   Le transport qui m'entraîne
   Par le bleu du ciel

  C'est la montagne se fendant dans le ciel
  Les nuages s'embourbant à l'infini
  Les sommets aspirant à cet infini bleu

  C'est la maison du repos
  C'est le repos éclairé
  Où dormaient jadis des animaux barbares

  Il n'y a ppoint de brume ici
  Tout est clarté et plénitude
  De meurtrissure il n'y a point
  Mais légèreté et suspension de l'âme...
  Que mon corps soit nuage
  Que mon esprit soit ciel
  Et que mon regard soit le sommet des monts
  Aspiration en haut
  Aspiration à l'infini
  La vallée est suspecte

  Un ru qui coule
  C'est une larme qui se perd
  Une rivière qui coule
  Le coeur saigne
  L'âme est meurtrie , blessée  empoisonnée...

  Le regard est traître
  Il est franc et honnête
  Il gère l'expression
  C'est le maître des visages

  Lenteur , passion , douceur , calme , orgueil ,
  Fantasme , furie , retour , volupté , légèreté , moment..