Ce silence , tu sais , ne veut pas dire que je t’ai oublié.
Je voulais seulement préserver ce qui était beau et si bien.
Aujourd’hui je suis dans une immense ville où je vois des tas de gens.
Ceux que j’aimerais voir ne sont pas là. J’aimerais bien t’entendre parler. Te voir
Arriver un soir , à vélo.
Si tu viens à Rochemaure , dis-le moi.
                          J’habite près de la mer. Je voudrais sentir encore le sel collé à mes joues.
Aujourd’hui ce sont des carrés de ciel tendus entre deux toits de maisons
Que j’aime.
Et il y a beaucoup de visages dans ce ciel. Qui sont trop hauts ou trop loin.
Je voudrais fermer les yeux et sauter à pieds joints
Ailleurs , là où je suis bien et où les autres sont bien avec moi.
Compréhension intime et tendresse.partout la tendresse est inachevée et  foncée.
Je voudrais des journées remplies de rêves , dans des tourbillons d’étoiles ,
Dans une autre galaxie , pour s’endormir le ventre plein et léger comme l’âme.
Je fais du yoga et mon âme est légère dans un corps maîtrisé. Je suis maître de mon corps et il sourit
Quand il veut
Quand il aime
Quand il est heureux.